Ribeaukiné est un cabinet sur deux niveaux qui vous propose kinésithérapie classique et méthode Busquet/Ecole du dos

La méthode Busquet Bébé

Pendant la grossesse, le bébé est protégé dans le ventre de sa mère durant 9 mois.
La naissance est une épreuve nécessaire où il passe du milieu aquatique au milieu aérien.
Ce passage vers le monde extérieur modèle son corps avec plus ou moins de contraintes.

icone ronde busquet bébé

Si tout se passe bien, il a le potentiel vital pour récupérer de sa naissance. L’affection ainsi que les soins adaptés de son entourage lui permettra de naturellement estomper les zones de tension.

Malgré tout, certains bébés subissent plus de contraintes que d’autres. Il arrive que lors de la grossesse, votre bébé se soit mis dans une position inconfortable : grossesse multiple, mauvais emplacement placentaire, position transversale. La naissance ne se passe pas toujours comme prévue et demander l’intervention de spatules, forceps, ventouses voire une césarienne. Les forces de traction et compression sont alors plus importantes que lors d’une naissance normale et petit à petit on peut voir ces tensions se révéler sur son enveloppe corporelle ou son comportement.

 

Votre bébé est en bonne santé mais il peut présenter des troubles fonctionnels très variés : sommeil perturbé, pleurs inconsolables, asymétrie de posture, torticolis, plagiocéphalie, coliques, reflux…

Ces troubles sont le résultat de zones de tensions qu’il est important de libérer. Un traitement en chaines physiologiques amène un bien être général chez le bébé qui s’exprimera par une posture équilibrée, symétrique, et un bébé apaisé.
En tenant compte de l’âge et des spécificités de votre bébé (physiologie, évolution et maturation neurologique), le traitement par la méthode Busquet va relâcher les tensions et libérer sa motricité.
Les manœuvres de détente son sans danger, indolores et non contraignantes. J’instaure une vraie relation de confiance avec les parents et leur nourrisson. Le dialogue émotionnel permettra aux parents d’aborder leur parentalité sereinement et au bébé de découvrir le monde et sa motricité avec aisance.

 

Thérapeute manipulant un bébé couché sur le dos Thérapeute manipulant un bébé couché sur le ventre

Quand traiter votre bébé ?

Le plus tôt, quand le bébé présente des problèmes de succion et d’allaitement. En effet, si ce projet tient à cœur de la maman il est important de permettre au binôme maman-bébé de profiter de ce moment unique de partage.

S’il n’y a pas de souci majeur, il est idéal d’attendre 3 à 4 semaines après la naissance. Il est important de laisser le petit cocon familial se mettre en place, chacun devant apprendre à s’épanouir dans cette nouvelle configuration. C’est seulement au bout de 2-3 semaines que les tensions vont laisser apparaitre les problématiques de votre bébé si il y en a (d’où l’étonnement parfois de certains parents à voir se mettre en place torticolis ou plagiocéphalie alors même que leur bébé avait été traité très précocement ,voire même encore à la maternité, en ostéopathie).
Par ailleurs il n’y a pas de notion de « trop tard » face à l’inquiétude des parents qui peuvent amener leur bébé de déjà plusieurs mois.

Pour quel motif traiter votre bébé ?

Les motifs de traitements sont très nombreux et variés :

  • Grossesse compliquée
  • Grossesse multiple
  • Naissance difficile
  • Problème de mise en route de l’allaitement (difficulté de succion pendant la tétée, trop faible ouverture de bouche, inconfort postural)
  • Asymétrie posturale (bébé en virgule, torticolis, plagiocéphalie, brachycéphalie, posture d’extension…)
  • Inconfort postural
  • Contraintes corporelles suite à des opérations
  • Sommeil perturbé
  • Pleurs inexpliqués
  • Agitation motrice, motricité désorganisée
  • Troubles digestifs (reflux, constipation, colique…)
  • Inquiétude parentale

Comment se déroule le traitement en chaines physiologiques ?

Les parents expliquent le motif de leur venue, ils parlent de ce projet de grossesse et naissance. Le thérapeute peut poser des questions et observera votre bébé.
Un climat de confiance s’installe et un dialogue pourra se mettre en place avec votre famille.
L’examen et le traitement peuvent commencer. Le thérapeute est ouvert aux réactions du bébé, dans une disposition stimulant la relation de communication, d’interaction et d’échange. IL FAUT ETRE DANS UN ETAT DE RELATION-COMMUNICATION-PARTICIPATION-ECHANGE.
Après le traitement, il vous sera donné des petits conseils pour entretenir le bienfait de la séance. Ces conseils prolongent notre traitement : ils insistent sur l’enjeu du confort du bébé par réajustement du « holding », par stimulation de la dynamique des chaines musculaires grâce à l’environnement (lumière, jeux….).

Quelles techniques sont employées ?

  • Massage des chaines physiologiques
  • Libération – détente de la chaine statique neuro-vasculaire par des techniques douces de décompressions et de pompages rythmiques
  • Libération de la chaine viscérale par des détentes tissulaires (uniquement à partir de 1 mois âge corrigé)
  • Libération des chaines musculaires par des techniques d’inhibition et de déroulement. Aucune contrainte n’est exercée sur le corps du bébé.

Quels sont les résultats attendus ?

Ce traitement a une qualité fonctionnelle et ne soigne pas les pathologies. Toutefois, un enfant porteur d’une pathologie peut avoir subi des contraintes de la vie intra-utérine et/ou une naissance difficile. Cette méthode ne va pas traiter sa pathologie mais elle peut déparasiter les conflits somatiques d’origine périphérique. Ce relâchement des tensions va lui permettre de mieux gérer son potentiel face à sa maladie.
Le thérapeute doit rester honnête dans sa démarche thérapeutique.
Les résultats sont observables dès la première semaine, il doit y avoir une amélioration sur une problématique de votre bébé : repas, coliques, reflux, sommeil, agitation, posture, …
Si aucune amélioration n’est constatée, l’origine du motif de consultation ne relève pas de nos compétences (une immaturité, une pathologie, une intolérance alimentaire, une réponse parentale inadéquate face à la demande du bébé, un lien d’attachement mettant du temps à s’instaurer). Dans ces conditions, il est nécessaire d’orienter la famille vers un thérapeute, un médecin.
Les résultats pour des asymétries posturales et pour des déformations crâniennes dépendra de : L’intensité et l’amplitude du problème, De l’âge du bébé, De l’origine des contraintes tissulaires.
Il est important de signaler qu’il y a une amélioration entre chaque séance.

Les résultats sont acquis durablement.

Les séances

La première séance est d’une durée de 45 minutes à 1h.
Les suivantes d’une durée de 30 à 45 minutes.

Le nombre et la fréquence des séances

1 à 3 séances pour les tensions d’origine obstétricale. Ces séances seront espacées de 1 semaine à 30 jours.
Il peut être nécessaire de faire (plus ou moins) 8 séances pour les compressions d’origine intra-utérine. Ces compressions sont incrustées dans la structure tissulaire des os crâniens. Elles sont donc plus longues à lever.
Les 3 premières séances sont espacées de plus ou moins 15 jours. Les suivantes se font à un rythme de une fois par mois.
Le temps de repos entre deux séances permet aux structures de s’ajuster et d’évoluer vers une forme harmonieuse grâce à la dynamique des chaînes physiologiques.

Honoraires

Un devis sera établi en début de traitement. L’assurance maladie prend en charge les honoraires correspondant à la prescription et l’assuré s’acquitte directement du supplément.

elementum mattis fringilla sed venenatis, consequat. non leo